L’intervention de l’avocat à tous les stades de la procédure pénale : actualités

Mercredi 28 août 14h-18h

 

COMPLET - PLUS DE PLACES DISPONIBLES 

L’intervention de l’avocat dans la phase préalable au procès pénal a considérablement évolué, aussi mais pas seulement lors de son intervention au moment de l’audition des témoins, victimes et suspects.

L’avocat voit donc son rôle modifié. Il n’est plus le « serial plaideur » cher à Jacques Vergès. Il doit savoir comment se comporter lors d’une perquisition chez l’un de ses clients, quelle attitude adopter lors d’une confrontation derrière une vitre sans teint, quelles questions posées lors d’une reconstitution, … Quel acteur est-il réellement à ces instants ?

L’avocat pénaliste ne peut plus, non plus, se permettre d’attendre benoîtement la fixation devant le juge du fond. Il dispose de droits dont il est utile de faire usage bien avant le procès.  La contradiction accordée un peu plus largement à la phase préalable du procès pénal est un bienfait pour le justiciable, mais peut se révéler une source d’angoisse pour l’avocat. Les choix auxquels il est confronté se multiplient.

La formation se veut essentiellement pratique. Revisitons ensemble la procédure pénale en ce qu’elle a de neuf avant le procès pénal. Il ne s’agit pas seulement d’une mise à jour des sources de notre droit, mais aussi et surtout, d’une mise à jour de la pratique de l’avocat pénaliste. 

 

Intervenants:

Laurent Kennes

Avocat au barreau de Bruxelles, Maitre de conférence à l’ULB – Docteur en droit à l’ULB 

,

Damien Holzapfel

Avocat au barreau de Bruxelles, assistant chargé d’exercices à l’ULB